Faire vivre la chapelle

Visiter la chapelle

Avec ses icônes originales, la chapelle orthodoxe de la Mère de Dieu de toute Protection est comme un livre ouvert sur une réalité spirituelle qui, certes, nous dépasse, mais qui est rendue accessible, qui nous parle, qui nous interpelle. A l’extérieur, elles évoquent des épisodes de la vie de la Mère de Dieu et donc une histoire qui correspond à celle de notre salut. A l’intérieur, elles évoquent le temps liturgique, cette attente d’un Royaume qui est déjà donné. C’est là aussi que l’on peut découvrir et vénérer ce qui est déjà devenu « l’icône de Banneux », l’icône de la Vierge des pauvres, une icône qui est comme un don de la Mère de Dieu elle-même.

On ne visite pas la chapelle comme on découvre un monument ou une œuvre d’art. Ici, l’aménagement du lieu, les images, les formes et les couleurs expriment une spiritualité qui ne demande qu’à se laisser découvrir. On visite la chapelle comme on fait une prière.

Vous êtes en pèlerinage pour quelques jours à Banneux, ou bien vous faites partie d’un groupe œcuménique ou paroissial … Vous souhaitez découvrir la spiritualité orthodoxe, vous faire expliquer ces icônes ? Les phrases qui s’y rapportent vous interpellent ? Nous pouvons partager un moment de découverte et de méditation qui nous porte bien au-delà des différences entre nos Églises chrétiennes pour retrouver l’Essentiel, l’Unique Nécessaire, par la grâce de Dieu.

Concrètement : il faut prévoir une bonne heure pour la visite commentée, cela dépend des questions et de l’intérêt des participants ; une première partie se fait à l’extérieur.  La visite est évidemment gratuite.
Pour l’organisation de cette visite, ou d’un office de prière (voir ci-dessous) dans le cadre d’un pèlerinage ou d’un triduum organisé via le sanctuaire de Banneux, voir avec le secrétariat qui prendra les contacts nécessaires.

Prier la Mère de Dieu.

Prière liturgique et composante, dans les offices, de la piété orthodoxe, l’acathiste est une forme de célébration qui allie le chant à la lecture psalmodiée, le descriptif à la louange. Ainsi, l’acathiste à la Mère de Dieu évoque l’Annonciation, la Nativité, mais aussi les questionnements et les doutes qui entourent ces mystères avant d’en chanter la grâce qui est donnée à travers eux. Cet acathiste est chanté ici au cœur d’un office alliant des lectures de psaume et de l’évangile.

Concrètement : l’office dure environ 45 minutes. Il est célébré par le prêtre et les participants sont invités à chanter certains éléments qui peuvent être repris ensemble. Office célébré en français et conclu par une vénération de l’icône de la Mère de Dieu et de l’onction de l’huile. Cet office peut conclure la visite de la chapelle.

Saint Alexis d’Ugine.

Le père Alexis Medvekov était un prêtre d’origine russe, exilé en France et desservant la paroisse d’Ugine (en Savoie). Son corps, exhumé en 1956 du cimetière municipal est retrouvé intact. Il a été canonisé en 2004. Une relique de ce saint de notre temps se trouve dans la chapelle.
Un office peut être célébré, incluant l’acathiste au saint, avant la vénération de cette relique et l’onction de l’huile.

Le concrètement est semblable à celui déjà expliqué pour l’office à la Mère de Dieu.

La Divine Liturgie.

A l’occasion de grandes fêtes (orthodoxes), et selon le calendrier grégorien (sauf pour ce qui concerne Pâques et Pentecôte), la célébration de la Divine Liturgie est prévue à la chapelle. Ces offices sont célébrés entièrement en français. Ils sont ouverts à tous mais, douloureux scandale de la division des Églises, la communion est réservée aux fidèles orthodoxes (qui s’y seront dûment préparés).

Pour les communautés ou paroisses orthodoxes, il est toujours possible d’organiser – à la demande – la célébration de la Divine Liturgie par leur prêtre et dans leur langue liturgique. Le livre des apôtres et le saint Évangile sont disponibles sur place en français, slavon et grec.
Les prêtres, diacres, servants d’autel sont priés d’apporter leurs vêtements liturgiques ainsi que leurs livres personnels pour la célébration.

Pour tout renseignement : père Guy (Fontaine) – 04.252.06.35 – 0475.47.74.01 – gfo@scarlet.be



Site web réalisé par Arnaud Simonis